Actualité

Associations GETM & ASETHEMA

Le GETM aujourd’hui

La « période contemporaine », évoquée par Henri Lauth en 1999 dans la première partie de l’histoire du GETM, est devenue histoire.

Nous avons depuis poursuivi notre évolution vers une formation plus complète à l’ostéopathie afin de nous conformer aux critères internationaux et de nous adapter à l’évolution de cette discipline.

Depuis 1996, nous avons poursuivi notre recherche sur les techniques de correction des dysfonctions rachidiennes débutée en 1990. Partant de l’analyse biomécanique des « cinorthèses » mises au point de façon si rigoureuse par Eric de Winter, nous avons abouti à la technique « en inversion de paramètre », qui a fait l’objet d’une publication dans la Revue de Médecine Orthopédique. Cette recherche a été menée avec persévérance par Dominique Eidesheim et Louis-Pascal Trompette et a été discutée, critiquée, et sans cesse améliorée par l’ensemble des animateurs du groupe lors de nombreuses réunions.

Elle nous a permis de développer une pédagogie intégrant de façon homogène diagnostic et thérapeutique des dysfonctions, applicable à l’ensemble du rachis.

Parallèlement, nous nous sommes associés au GEOS de Mulhouse en 2000 afin d’étudier l’ostéopathie fonctionnelle avec d’éminents intervenants des USA, puis d’introduire progressivement ces techniques dans notre enseignement, en les adaptant à l’esprit d’analyse et de rigueur hérité d’Eric de Winter.

Nous avons aussi adhéré à EROP, fédération européenne de groupes d’enseignement pour médecins ostéopathes. Cette fédération a établi des critères de haute qualité pour la formation des médecins ostéopathes, et le GETM a adapté son enseignement en conséquence. Elle a également labellisé un diplôme européen de médecin ostéopathe, délivré pour attester du suivi de cette formation complète et de haut niveau, qu’une quarantaine de membres du GETM ont obtenu à ce jour.

L’implication de nos moniteurs dans l’enseignement du DIU de MMO de Bordeaux nous a permis d’assurer un recrutement régulier de nouveaux membres ces dernières années, en organisant désormais 3 séminaires de Technologie Fondamentale par an à Bordeaux.

Grâce à la bienveillance du Professeur Benoit Lavignole, directeur de ce DIU, nous avons pu y développer notre pédagogie, et en particulier y enseigner les techniques d’inversion de paramètres.

En 2006, Christian Scheer a accepté d’assurer la Présidence du GETM dans la continuité et dans le même esprit de progrès et d’ouverture.

Suite aux évolutions législatives de 2007 règlementant l’usage du titre d’ostéopathe en France, le Professeur Lavignole a décidé d’admettre des non-médecins au D.I.U. de Bordeaux (kinésithérapeutes, sage-femmes, chirurgiens-dentistes, vétérinaires).

Les statuts du GETM réservant son enseignement aux médecins, nous avons alors décidé de créer une association soeur afin de pouvoir y intégrer ces non-médecins qui souhaitaient poursuivre après le D.I.U. leur cursus avec nous. C’est ainsi qu’est née l’ASETHEMA.

Les échanges avec ces non-médecins, au sein du D.I.U. de Bordeaux et par l’intermédiaire de l’ASETHEMA, ont été extrêmement enrichissants pour les uns comme pour les autres.

Nous continuerons à développer tout ce travail en commun qui nous fait progresser dans la pratique de l’ostéopathie, dans cet esprit de sincérité dans l’échange et de désintéressement personnel qui a toujours caractérisé le GETM.

Jean-Jacques Lobel

Partager

Articles similaires

GETM : persévérance et renaissance

Suite au décès du docteur de Winter, la question s’est…

GETM : le temps des alliances

Dès I975, Eric de WINTER a cherché une alliance et…

GETM : la naissance du Groupe

Cela a commencé en 1962. Au début ce n’était pas…