Actualité

Associations GETM & ASETHEMA

A la mémoire de Jean-Louis SUDRE

Jean-Louis SUDRE notre collègue et ami est décédé le 11 Aout 2022.

Comme Eric de Winter fondateur du GETM, il était un grand judoka, formé au judo traditionnel par le maitre japonais Michigami. De ce judo, il amenait aussi en ostéopathie un placement, un jeu corporel, une présence et un calme inoubliables.

Jean-Louis a été un des 4 kinés acceptés dans le diplôme de Médecine Manuelle Ostéopathie lors de la promotion 2006-08 de l’Université de Bordeaux : Amir, Marc et moi l’acompagnons déjà avec joie et détermination. Etant non-médecins, il a fallu, que le GETM groupe médical d’ostéopathie, crée rapidement une autre association de formation d’ostéopathie l’ASETHEMA pour tous les professionnels de santé non-médecins (kiné, sage-femme, vétérinaire, dentiste). Amir en sera le président, et Jean-Louis le trésorier.

Jean-Louis a depuis 2006 été présent à tous les séminaires, soit 59 ; sauf hélas ces derniers mois.

Il a souhaité être là en juin pour l’examen oral du diplôme universitaire. J’ai demandé d’être avec lui dans le même jury ; et Christophe s’est joint aussi à nous. Cette matinée a été merveilleuse de présence, d’engagement et de rire sous les regards stressés des étudiants. Nous faisions habilement plusieurs « choses » en même temps dans la joie de vivre et de transmettre ensemble !

 

Voici après l’annonce faite aux adhérents du GETM, stagiaires, moniteurs enseignants, ou élus au CA ; quelques témoignages de nombreux messages qui nous sont parvenus, soulignant la grande importance de Jean-Louis dans toutes ses  dimensions.

« J’ai été très attristée de cette nouvelle. J’ai eu la chance de connaître Jean-Louis, c’était toujours un plaisir de le voir lors de nos séminaires. Je garderai le souvenir de quelqu’un d’une grande bonté, avec une belle présence. Mes pensées vont à ses proches. »

« Bon nombre d’étudiants ont eu la chance de travailler en binôme avec Jean- Louis et il me vient plus particulièrement l’histoire  des massages: Des mains à l’image du Thérapeute ; Enfantines-légères-gentillement, elles commencent par dire bonjour aux tissus…mine de rien … le neuro s’attise…Puis plus présentes, rassurantes, elles parlementent avec les lésions tout en offrant et imposant  leur soutien thérapeutique…comment  ne pas céder sous ces rouler-boulets …les grumeaux fondent, la matière syntonise. Et Jean Louis allait plus loin : il ne suffit pas de guérir…Son savoir-faire d’Ostéo devait finir tel un feu d’artifice, un massage désordonné :  joueur, amusé il dynamise le vasculaire, déchaîne les forces de vie….entraîne et quitte son patient dans la joie. Merci Jean-Louis pour ce que tu nous a transmis. »

« Je n’ai rencontré Jean-Louis qu’une seule fois mais j’avais eu la chance d’être derrière lui lors d’un séminaire au GETM et j’avais passé d’excellents moments. Je garde le souvenir d’un homme positif et gai malgré les épreuves qu’il avait dû traverser. Comme tu le dis, son appétit de la vie était aussi en phase avec une finesse de la pratique osteo. Nous avions échangé un peu après le séminaire et j’ai en mémoire sa simplicité et sa gentillesse.Une belle âme… »

« Merci de m’avoir transmis la naissance au ciel de Jean-Louis. Nous étions voisins sur la bastide et j’avais soigné une de ses filles. Son départ me touche… »« Jean-Louis avait aussi une toute discrétion dans sa présence à l’autre, avec une belle douceur. »

« Bien triste nouvelle. Bien que nous l’ayons peu vu en première année, la qualité de sa transmission, sa gentillesse et sa perception hors du commun resteront.

Bon courage à toute l’équipe pour cette grande perte. Toutes mes pensées vont à sa famille. »

« Un homme remarquable dont je me souviens particulièrement pour ces mots toujours très bienveillants. »

« Je suis très peinée de sa disparition, quelle perte immense pour le groupe ainsi que pour la kinésithérapie et l’humanité en général tant il était gentil et altruiste.Toutes mes sincères condoléances, à l’ensemble du groupe ainsi qu’à sa famille et ses proches. »

« Merci Jean-Louis de ton passage parmi nous. Tu es à mes yeux un grand homme, d’une grande douceur enveloppante et rassurante. Et ta joie de vivre…

Soit en paix avec ceux que tu aimes. Continue de briller ! »

« Merci pour ce bel éloge funèbre que Jean-Louis aurait surement apprécié.Je ne pourrai me rendre à Cénac mais je serai avec vous en pensée.

« Pensées émues pour Jean-Louis, personnage attachant, sympathique et haut en couleur, qui nous a guidé dans notre formation avec sa grande bienveillance. »

« Jean-Louis va nous manquer… Notre « trésor »… Je vais venir samedi à la messe, il me tient à cœur de lui dire au revoir. »

« Triste nouvelle. Toutes mes condoléances à sa famille et à ses proches. »

« Nous venons de lire ton mail avec Guillaume et n’arrivons pas à y croire…cela fait tellement longtemps que nous n’avons pas été en contact avec le groupe qu’on ne sait pas si c’est traumatique ou s’il était malade. Sache que nous sommes très tristes et que nous pensons très fort à Jean-Louis et à sa famille, ainsi qu’à la grande famille du GETM…nous n’oublierons jamais les séquences cultes du massage de chauffe des séminaires du GETM à l’ibis Berthier animées par Jean Louis, ni la grande bonne humeur et joie de vivre qu’il dégageait sans cesse.. Nous penserons très fort à vous samedi… »

« Nous partagions le même chemin depuis l’école de kiné, Jean-Louis et moi.Je vais envoyer un message à ses enfants. »

« C’est avec une grande tristesse que j’apprends cette nouvelle.

Que de bons moments d’apprentissage et de vie partagé avec Jean-Louis. »

« Je suis très triste de ce dernier mail, j’ai dû relire plusieurs fois pour réaliser. Jean-Louis faisait partie de ces personnes rayonnantes que l’on pense indestructibles. »

« Quelle triste nouvelle. Je serai là. »

« Merci de nous faire part de cette triste nouvelle. Une belle pensée à ses filles et petits-enfants. Son courage fut exceptionnel durant la maladie. »

« J’ai gardé de lui exactement l’image que tu décris dans ton message. Paix à son âme. »

« Jean-Louis a été l’un des membres fondateurs de l’ASETHEMA, trésorier, et fidèle à tous les séminaires du groupe. Tous ceux, qui ont participé à notre compagnonnage, se souviennent de cet homme très impressionnant, ostéopathe délicat et conteur truculent à l’appétit affirmé.

« Jean Louis avait tellement de qualités je dirai même qu’il avait LA QUALITE, et je penserai toujours à lui avec émotion. »

« J’ai eu, nous avons eu, à l’Université ou au GETM, depuis 20 ans, l’immense joie de connaitre et d’apprécier ce géant, ce doué en cachette, ce passeur de récits, ce maitre se disant ignorant. Récemment lundi dernier, notre rencontre a été surprenante : ce cher Jean-Louis, lucide, paisible et déterminé, entouré de vous trois.

Il voulait encore échanger et transmettre. Le souvenir de cette joie m’anime en dessous. « Il n’y a pas d’absence, s’il persiste au moins le souvenir de l’absence » dit un philosophe. Le souvenir de cette Présence demeure.

Praesens en latin : le pré-Etre, celui qui est là, l’Esprit maître de lui.

Tout Jean-Louis en si grand. Bien en pensées avec sa famille. »

Partager

Articles similaires

Le GETM aujourd’hui

La « période contemporaine », évoquée par Henri Lauth en…

GETM : persévérance et renaissance

Suite au décès du docteur de Winter, la question s’est…

GETM : le temps des alliances

Dès I975, Eric de WINTER a cherché une alliance et…